telephone comparateur Mon compte Comparateur Rechercher sur le site Panier Rechercher sur le site Ventes Flash Ventes Flash

La conduite d’un scooter électrique

Au quotidien, conduire un scooter électrique offre de nombreux avantages. Le premier d’entre eux peut être économique, grâce aux tarifs de l’électricité bien moins importants que le carburant fossile. L’entretien est également moins important qu’avec un scooter thermique, donc moins coûteux. Leur conduite est souple : la prise en main d’un scooter électrique est aisée et rapide, même pour les débutants. Vos trajets seront sans bruit, ni vibrations, ni odeur.

Le scooter électrique Rider 3000 avec son conducteur et sa passagère
Le Rider 3000W, best seller des scooters électriques équivalent 50 cm3.

L’autonomie d’un scooter électrique est idéale pour un usage quotidien

Avec le prix, l’autonomie était auparavant le principal frein à l’achat d’un scooter électrique. Sur ce point, grâce aux progrès réalisés par les constructeurs et de la technologie, les choses ont depuis longtemps évolué dans le bon sens : l’offre est aujourd’hui pleinement mature. De nombreux modèles disposent d’une autonomie largement suffisante pour garantir un usage serein à son propriétaire dans l’écrasante majorité des cas.

Des véhicules modernes

Afin d’optimiser l’autonomie, chaque scooter électrique est équipé d’un système informatique embarqué qui surveille en temps réel la consommation. Ceci, afin d’améliorer directement le fonctionnement du moteur et de la batterie. Nombre de véhicules se voient aussi dotés d’une fonction de recyclage de l’énergie « perdue » lors des freinages.

Une autonomie amplement suffisante pour vos trajets indispensables

Ces deux innovations majeures permettent de disposer d’une autonomie moyenne de 85 km pour des modèles équivalent 50cm3, donc accessibles sans permis, tel le Rider 3000W. Dans cette catégorie, on trouvera aussi le Rider 3R 2022, qui avec sa double batterie optionnelle, pourra parcourir jusqu’à 160 km. Pour un scooter électrique équivalent 125 cm3, on trouvera par exemple le Rider 5000W et ses 100 kilomètres d’autonomie. Plus conséquent, le maxi-scooter Pink Fly sera capable d’avaler jusqu’à 170 kilomètres en une seule charge.

En scooter électrique, une conduite zen permet d’aller encore plus loin

Tout comme avec un moteur thermique, l’autonomie d’un scooter électrique dépendra fortement de votre style de conduite. Les fortes accélérations, les freinages brusques et la conduite dite « sportive » auront naturellement un effet négatif sur l’autonomie globale. Une conduite « responsable » produira l’effet inverse. Au guidon d’un tel scooter, on aimera profiter du silence, des capacités coupleuses du moteur, mais aussi d’anticiper les feux, les virages, les stops, les passages piétons, etc. On aime à dire que ce qui est bon pour l’autonomie l’est aussi pour la sécurité.

Le scooter électrique Pink Fly Bleu avec son pilote et sa passagère dans les rues de Paris
Le Pink Fly, l'un des meilleurs maxi-scooters électriques accessible avec le permis B.

La recharge de la batterie d’un scooter électrique

La quasi-intégralité des scooters électriques présents actuellement sur le marché peut être rechargée grâce à une simple prise 220V domestique. On peut donc recharger chez soi, au travail ou chez des amis.

C’est aussi simple que de recharger votre smartphone

Les batteries sont amovibles sur la majorité des modèles. Cela présente nombre d’avantages. Si on ne dispose pas d’une prise secteur près du lieu de parking du scooter électrique, la batterie peut donc être extraite afin d’être rechargée à l’intérieur. Autre avantage de la batterie amovible, on pourra aussi disposer d’une seconde batterie, dite de rechange. Cela permet de doubler l’autonomie.

Charger entièrement la batterie d’un scooter électrique

Afin de recharger entièrement une batterie, il faudra compter entre 3 et 6 heures selon les modèles de scooters électriques. La différence de temps de charge s’explique notamment par la capacité des batteries : plus elle est importante, plus le temps de charge sera long. Puis, la capacité du chargeur : plus il est puissant, plus le temps de charge sera court. Naturellement, nombre de constructeurs ont pensé à cela et ont intégré un temps de charge réduit au cahier des charges de leur scooter électrique. Il est aujourd’hui monnaie courante de trouver des scooters électriques disposant de larges batteries fournies de série avec un chargeur rapide.

Le scooter électrique Niu MQi+ Sport bleu avec sa conductrice devant un monument
Le Niu MQi+ Sport, scooter électrique citadin et connecté.

Pourquoi remplacer mon scooter thermique par un électrique ?

Moins rationnelles, mais tout aussi décisives dans le choix d’un véhicule, les sensations offertes par les motorisations électriques sont très différentes de celles apportées par une motorisation thermique.

Une conduite plus souple

On entend régulièrement que le bruit et les vibrations issues de l’expérience d’un moteur thermique sont le cœur même du plaisir de la conduite. Indéniablement, cela contribue à la sensation de couple et de vitesse. Sur un scooter électrique, l’expérience est différente : le moteur ne délivre aucun bruit et aucune vibration, sinon un léger sifflement souvent imperceptible.

Le scooter électrique est bien plus coupleux

Au-delà du « carburant », la principale différence entre le monde des scooters thermiques et celui des scooters électriques est le moteur. La meilleure surprise pour les plus sceptiques essayant un deux-roues électrique se trouve dans le comportement extrêmement coupleux des moteurs. Les accélérations sont quasi instantanées, puissantes et linéaires. Où que l’on se situe, il y a de la reprise.

La motorisation électrique a un bien meilleur rendement

On trouve un tel écart de comportement et de couple entre les modèles électriques et thermiques notamment en raison de leurs rendements différents. Celui des moteurs thermiques est généralement compris entre 25 % et 30 %. Dans le cadre d’un scooter électrique, on dépasse les 85 %. Le rendement est le ratio entre la puissance mécanique restituée et la puissance thermique ou électrique initiale. Seconde raison, depuis un moteur électrique, le couple est disponible instantanément. Avec un moteur thermique, il faudra attendre une montée en régime pour que celui-ci délivre son couple maximum.

Le scooter électrique 3 roues Rider 3RS+ avec son conducteur garé sur un trottoir
Le Rider 3RS+, scooter électrique 3 roues alliant sécurité, confort et puissance.

Scooter quatre temps ou scooter électrique ?

Partout en France, avec les différentes mesures visant à améliorer la qualité de l’air, les anciennes motorisations deux-temps sont peu à peu remplacées par des motorisations quatre temps. Avec l’arrivée de l’Euro 5, les personnes souhaitant acquérir un deux roues thermique équivalent 50 cm3 n’auront rapidement plus d’autre choix que la motorisation quatre temps. Cette dernière est à comparer avec les performances apportées par un scooter électrique.

Les avantages d’un scooter thermique quatre temps

Lorsqu’on la compare avec une motorisation deux-temps, celle à quatre-temps présente plusieurs avantages. Elle est plus silencieuse, consomme moins de carburant : elle présente donc une autonomie supérieure et est plus économique. Elle rejette aussi moins de gaz à effet de serre dans l’atmosphère et ne demande pas d’appoint d’huile très régulier. Mais, le point où les deux roues quatre temps remporteront tous les suffrages, c’est sur leur autonomie : dépassant parfois les 250 kilomètres avec un plein. Mais qui, en ville, a réellement besoin d'une telle autonomie ?

Les inconvénients d’un moteur thermique quatre temps

Malheureusement, les performances d’un scooter ou d’une moto 50 équipés d’un moteur quatre temps sont très limitées : les accélérations sont poussives et les reprises presque inexistantes. Dans la pratique, en ville, un deux roues quatre temps sera très souvent le dernier à partir au feu. Les côtes peuvent rapidement tourner au calvaire, surtout si vous vous voyagez à deux.

Le scooter électrique est plus puissant et plus économique

Lorsqu’on compare un scooter électrique avec un scooter quatre temps, tous deux dans la catégorie des équivalents 50 cm3, on notera des performances moteur nettement supérieures en faveur du scooter électrique. La motorisation électrique étant de loin la plus performante dans cette catégorie : c’est le jour et la nuit. Ce dernier demandera aussi moins d’entretien périodique que le scooter quatre temps.

Le scooter électrique citadin super soco CUX et sa conductrice au casque jet devant un immeuble ancien
Le Super Soco CUX, scooter électrique 50 cm3 pratique et économique.

L’assurance d’un scooter électrique

D’après les différents devis obtenus au travers des comparateurs pour assurer un scooter électrique et un deux-roues thermique, puis les multiples retours de nos clients, l’écart joue en faveur de l’électrique, et de manière conséquente.

Avec la bonne assurance, le scooter électrique est moins cher à assurer

L’électrique est un Niu NQi Sport. Le thermique est un Piaggio Vespa Sprint 50. En formule tiers et aux mêmes conditions, le comparateur d’assurance « lesfurets.com » nous propose 192 € par an pour le Niu et 514 € par an pour le Piaggio : un écart qui peut largement faire pencher la balance en faveur d’un achat électrique. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre guide complet sur l'assurance d'un scooter électrique.

Le Super Soco CPX, scooter électrique 125, avec sa pilote dans un parc
Le Super Soco CPX, scooter électrique 125 connecté et confortable.

L’entretien d’un scooter électrique

Une large part du budget de l’usage d’un véhicule tient dans son entretien.

Le scooter électrique demande une maintenance réduite

Comparé avec l’entretien d’un scooter thermique, les révisions d'un scooter électrique nécessiteront peu de temps et de pièces à un mécanicien deux-roues. En effet, le moteur ne nécessite pour ainsi dire aucun entretien. Certains scooters électriques disposent d’une transmission par courroie plutôt qu’un moteur intégré en roue arrière : celle-ci demandera d’être révisée ou changée de manière périodique, mais c’est tout.

On se concentrera avant tout sur la partie cycle

Pour tout entretien régulier, on aura à s’occuper de la partie cycle, exactement comme avec un scooter thermique : fourche, amortisseurs, freins, etc. Les coûts d’entretien d’un scooter électrique seront donc drastiquement réduits. Du fait de leur nature, les scooters électriques disposent de moins de pièces en mouvement que leurs équivalents à essence : ceci limite mathématiquement le risque d’avarie.

Un label fiabilité pour le scooter électrique

Grâce à notre expérience en atelier et en service après vente, nous avons créé notre propre label fiabilité. Celui-ci sélectionne les scooters électriques que nous considérons être les plus fiables, tant sur la qualité de la mécanique, de la batterie, de la partie cycle, des équipements électriques et de la disponibilité des pièces. Pour y apparaître, ces scooters électriques doivent présenter un taux de panne quasi nul.

Un atelier dédié à 100% à l’entretien des scooters électriques

Go2roues a ouvert le premier atelier 100% consacré à l’entretien et à la réparation des scooters électriques. Il est situé au 15 boulevard Pereire, à Paris, dans le 17e. Celui-ci est unique en France. Il peut recevoir l’ensemble des deux roues électrique et leurs propriétaires, professionnels ou particulier, avec, ou sans rendez-vous.

Notre service après-vente

Nos techniciens spécialistes de l’entretien des scooters électriques assurent un service après vente téléphonique partout en France, de 9h à 18h et du lundi au samedi. Spécialistes du scooter électrique depuis 2018, nous avons mis au point un système de résolution d’incidents à distance.

Les scooters électriques Silence S01 et Super Soco CPX avec leurs conducteurs dans un square
Le Silence S01 et le Super Soco CPX, scooters électriques périurbains.


Scooter électrique : avantages et inconvénients au quotidien

L’achat d’un scooter électrique est une étape importante. Comme pour l’acquisition de tout véhicule, il représente un certain coût financier. Il devra également vous accompagner durant de nombreuses années dans votre quotidien.

Les avantages

Parmi les multiples avantages que présente la conduite d’un scooter électrique, on pourra noter ses accélérations canon et son comportement moteur pêchu et coupleux. Grâce à l’absence de bruit et de vibration, sa conduite est moins fatigante qu’avec un scooter thermique. Sur Paris, la possibilité de se garer gratuitement. Aussi, le coût de propriété (entretien et assurance) réduit par rapport à un scooter thermique. La conduite silencieuse. Le coût du « carburant » extrêmement faible. Enfin, les primes écologiques permettent souvent d’alléger considérablement la facture d’achat.

Les inconvénients

L’autonomie d’un scooter électrique, bien que suffisante à l’écrasante majorité des usages, est encore inférieure à celle des scooters thermiques. Le temps de recharge est inévitablement plus long qu’un plein à la station-service. Autre regret et bien que cela soit de moins en moins vrai, le faible, voire inexistant espace de rangement sous la selle, occupé par la batterie amovible. Mais l’ajout d’u top case est possible sur la majorité des modèles.